Présentation de plusieurs faire-part de mariage

Réussir votre faire-part de mariage en six conseils

C’est désormais officiel : le lieu est réservé, la date est fixée, il est maintenant temps d’envoyer vos faire-part afin d’annoncer la grande nouvelle à vos amis, votre famille, vos collègues et autres connaissances. Mais la conception d’un faire-part de mariage n’est pas aussi rapide et simple qu’on pourrait le croire et nécessite quelques attentions particulières.

 

1.     Distinguer le faire-part de l’invitation

Attention à ne pas confondre faire-part et invitation. Le premier annonce votre mariage. La seconde, quant à elle, convie au vin d’honneur et/ou à la réception. C’est pourquoi on distingue traditionnellement les deux pour éviter toute confusion.

Pour les personnes que l’on souhaite recevoir, on envoie le faire-part ainsi que le carton d’invitation. Le faire-part seul est envoyé aux collègues, connaissances et famille éloignée à qui l’on souhaite simplement annoncer le mariage.

En règle générale, le faire-part et le carton d’invitation sont envoyés en même temps aux personnes conviées à la réception.

 

Le conseil de notre expert :

Pensez à imprimer plus de faire-part que ce que vous aviez prévu afin d’avoir un stock suffisant à votre disposition si des invités de dernière minute venaient à s’ajouter à la liste.

Prévoyez plutôt une invitation par adresse et non une invitation par invité, vous ferez ainsi des économies en faire-part et en enveloppe. Par exemple, il est d’usage d’envoyer une seule invitation pour un couple ou une famille.

 

2.     Envoyer le faire-part deux à trois mois avant le jour du mariage

Pour que vos invités puissent s’organiser et être présents le jour J, prévenez-les à l’avance, d’autant plus si la cérémonie a lieu entre juin et septembre : beaucoup de personnes se marient à cette époque et c’est également une période pendant laquelle les gens partent en congés. N’oubliez pas non plus de leur demander une réponse avant une date limite, le mieux étant de fixer une réponse au plus tard un mois avant la date fatidique.  Idéalement, vous ferez apparaître un RSVP (Répondez s’il vous plaît) sur le carton d’invitation pour leur faciliter la tâche.

Pour vous y retrouvez, nous vous conseillons de créer un tableau Excel dans lequel vous y renseignerez les informations suivantes : le nom des invités, leur adresse postale, le type d’événement auquel ils sont conviés (vin d’honneur, réception), ainsi que leur réponse. Grâce à cette organisation, vous pourrez ainsi établir un suivi précis sur les invitations envoyées et avoir un ordre d’idée du nombre d’invités présents le jour de la noce.  Ces éléments vous permettront de communiquer au traiteur le nombre de couverts à prévoir, et d’évaluer le besoin en boisson pour le vin d’honneur et la réception.

 

3.     Bien indiquer le lieu et le jour de la cérémonie

Si vous voulez que tout le monde arrive au bon endroit et au bon moment, prenez garde à indiquer clairement le lieu, la date et l’heure de la cérémonie.

Le mieux est d’ajouter un plan d’accès au lieu de réception.  Vous pouvez également indiquer les coordonnées GPS pour que vos convives s’y retrouvent plus facilement.

Enfin, si vous avez prévu un mariage religieux, il va falloir indiquer les trois adresses, à savoir celle de la mairie, du lieu de culte et du lieu de réception pour le vin d’honneur et le dîner.  Dans ce cas, n’hésitez pas à voir plus grand en optant pour un format plié (15×15 ou 15×20) sur lequel vous aurez toute la place nécessaire pour y insérer les informations.

 

4.     Choisir entre l’annonce traditionnelle ou plus moderne

Traditionnellement, ce sont les parents et/ou les grands-parents des futurs mariés qui annoncent le mariage. Dans ce cas, chaque feuillet doit comporter en haut les noms des grands-parents et parents. Si un seul feuillet est utilisé pour les deux familles, les noms de la famille de la mariée sont inscrits  en haut à gauche et ceux de la famille du marié en haut à droite. Si les parents sont divorcés, on inscrit d’abord le nom de la mère puis celui du père sur deux lignes distinctes pour annoncer le mariage de leur enfant.  En cas de remariage, le nom des deux couples peut être cité.

Ou alors, pour faire fi des traditions du mariage, le couple peut opter pour une annonce plus moderne en annonçant lui-même son union !

 

5.     Le style de votre faire-part

Vous avez très probablement choisi un thème pour votre mariage. Le faire-part est donc un moyen d’annoncer ce thème à vos invités. Choisissez des couleurs, une typographie et un style en cohérence avec ce dernier. Si le thème n’a pas encore été choisi au moment d’envoyer les faire-part, optez pour un style reflet de votre personnalité.

 

6.     Imprimer le faire-part de mariage

L’impression du faire-part de mariage est une étape à ne pas négliger car :

  • Il faut prendre en compte le temps de fabrication, d’impression et de livraison des faire-part dans votre planning pour ne pas être pris au dépourvu ;
  • Une impression et des finitions de qualité auront un impact positif auprès de vos convives.

Avant d’envoyer votre faire-part en impression et de valider votre commande, il est vivement conseillé de faire relire votre texte à vos proches pour corriger les éventuelles coquilles.

 

Pour l’impression de votre faire-part de mariage, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • L’imprimeur : grâce à son savoir-faire, ce spécialiste pourra vous apporter une solution sur-mesure : création graphique, choix du papier et grammage, impression, mise sous enveloppe, affranchissement et dépôt à la poste… En savoir plus
  • La solution en ligne : de nombreux sites internet proposent des modèles de faire-part en partie personnalisables. Cette solution est souvent plus rapide et moins onéreuse mais les possibilités de personnalisation ainsi que la qualité du produit sont en retrait par rapport à l’imprimeur.

 

Vous souhaitez annoncer votre union à votre famille et à vos proches avec un faire-part personnalisé de qualité ? N’hésitez pas à contacter notre équipe qui se tient à votre disposition pour vous conseiller dans l’impression de vos faire-part.

Devis en ligne

 

Groupes d'étudiants portant des dossiers

Mémoire universitaire : conseils et astuces pour la mise en forme

La rédaction d’un mémoire universitaire échappe rarement aux étudiants suivant un cursus en master 2 ou en grandes écoles. Il est important que le contenu soit pertinent  par rapport à la problématique et qu’il soit rédigé dans un français correct. Mais la mise en forme de ce document, tout comme l’impression et la reliure, ne sont pas non plus à négliger. Elles permettent en effet une lecture plus agréable et fluide, et confèrent au dossier une présentation sérieuse et soignée. Autant d’atouts que le correcteur prendra en compte lors de la notation de votre mémoire.

Voici donc quelques conseils à suivre pour réussir la mise en forme de votre mémoire de fin d’études !

 

Bien rédiger son mémoire

La rédaction du mémoire

Premièrement, au niveau du style de rédaction, il est important que les phrases soient courtes et simples. Tout ce qui nuit à la fluidité de la lecture doit être retravaillé : parenthèses trop nombreuses, citations trop longues, répétitions de mots, …

Chaque paragraphe doit exprimer une idée. Le saut de ligne entre les paragraphes marque une rupture et doit signifier que vous passez à un autre développement.

En outre, les paragraphes doivent être relativement équilibrés : évitez un paragraphe de 5 lignes suivi d’un de 30 lignes. Et pour plus de lisibilité, il est d’usage d’insérer un alinéa entre chaque paragraphe et devant chaque titre et sous-titre de partie.

Les titres doivent faire l’objet de soins particuliers car ils doivent comporter des indications essentielles sans être trop longs. Ils doivent résumer en quelques mots votre partie ou sous-partie.

Il est conseillé d’employer le temps présent dans la rédaction, pour faciliter l’écriture comme la lecture.

Les citations doivent être présentées entre guillemets et recopiées de manière exacte.

 

Le sommaire du mémoire

Le sommaire met en lumière l’architecture de votre mémoire et donne une vision synthétique des idées que vous y développez. C’est pourquoi le correcteur s’attardera sur cet élément qui figure en tête du document. D’où la nécessité de bien choisir les titres et sous-titres et de s’assurer de leur cohérence par rapport à vos arguments développés dans les paragraphes.

Idéalement, il est préférable que le sommaire tienne sur une page. Il n’est pas rare toutefois de devoir mettre le sommaire sur deux pages. Dans ce cas, il faudra le placer en vis-à-vis pour permettre au correcteur d’accéder plus facilement aux informations.

 

Une mise en page sobre

La typographie

Concernant la typographie, à défaut d’avoir des instructions précises de la part de l’université ou de l’école, on utilise en règle générale une taille de police de 12 pt pour le corps du texte, avec des interlignes de 1, 1,5 ou 2 au minimum. Pour une certaine homogénéité, la même police et la même taille doivent être conservées tout au long du document pour le corps de texte. Des caractères plus grands ou en gras peuvent être utilisés pour les titres et sous-titres.

Pour ce qui est du choix de la police, le mieux est de rester classique et sobre, donc de choisir une police qui soit facilement lisible, type Arial ou Times New Roman. Il est également préférable de justifier le texte afin de l’aligner sur la droite et sur la gauche du document. Il sera ainsi plus harmonieux et dégagera une impression sérieuse.

 

Les couleurs

Toujours dans l’objectif de rester sobre, un mémoire universitaire ne doit pas comporter trop de couleurs. Ne soyez pas trop fantaisiste, choisissez une couleur pour les titres de premier niveau que vous éclaircirez ensuite pour les sous-titres. Evitez par exemple d’utiliser le bleu pour le premier titre, le rouge pour le premier sous-titre, le vert pour le deuxième sous-titre,…

 

Les marges

Pensez aussi à respecter une certaine taille de marge, notamment pour que la reliure n’empiète pas sur le texte. En règle générale, une marge de 2,5 cm est laissée à droite et à gauche du document, une de 1,5 cm en haut et une de 2 cm en bas.

 

Structure générale du mémoire

Au niveau de la structure, un mémoire commence toujours par une page de couverture incluant : le nom de l’établissement, le titre du mémoire, le sous-titre s’il y a lieu, le type de diplôme et la discipline dans laquelle est soutenu le mémoire, le nom de l’étudiant, le nom du directeur du mémoire et la date. La page de couverture est l’entrée en matière de votre mémoire, c’est le premier contact entre vous et votre lecteur, donc ne la négligez pas. Elle doit être bien présentée et aérée pour donner envie au lecteur de poursuivre.

S’ajoutent ensuite une page de garde (une page blanche), puis une page de titre (qui reproduit les éléments de la page de couverture), une page de remerciements (pas obligatoire mais fortement conseillée), un sommaire et le vocabulaire et/ou la liste des sigles et abréviations spécifiques utilisés. Vient ensuite le contenu du mémoire avec une introduction, plusieurs parties, une conclusion puis les annexes et la bibliographie.

La pagination du mémoire commence à partir de la page de titre et est continue sur l’ensemble du document. Elle inclue donc les annexes, les tableaux et illustrations, la bibliographie etc. Cependant, la page de titre et la page de remerciements ne comportent pas de numéro mais sont tout de même inclues dans la numérotation.

 

L’impression du mémoire

Une fois le mémoire rédigé et relu, vient le moment de l’impression. Elle doit être réalisée sur du papier blanc supérieur ou égal à 80 g/m² afin d’éviter que les écritures d’un recto ressortent sur le verso. Pour les mémoires comptant moins de 100 pages, l’impression se fait généralement uniquement en recto, sinon elle peut se faire en recto-verso. Dans ce cas, toutes les pages recto comportent une numérotation impaire et les pages verso une numérotation paire.

Le mémoire est un document amené à être souvent manipulé, la page de couverture doit donc être cartonnée et recouverte d’un plastique et le document entièrement relié.

 

docnGO imprime votre mémoire de fin d’étude, thèse ou rapport de stage,  en N&B ou en couleurs sur du papier 90g, 120g ou 170g. Nous vous proposons différents types de reliures et de finitions pour personnaliser la présentation du document et faire bonne impression : reliure thermocollée, reliures métalliques (noir ou blanc), reliures plastiques, reliure dos carré collé, transparents, plats de dessous,…

Thèses, mémoires, rapports…

 

Pour plus d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à contacter notre équipe ou demandez directement votre devis en ligne.

 

Capture d'écran du site internet docngo

docngo lance son nouveau site internet !

Toute l’équipe de docnGO, groupe spécialisé dans la reprographie et l’impression numérique en Ile-de-France, est fière de vous présenter son tout nouveau site internet.
Vous pouvez désormais naviguer facilement dans les différentes rubriques de notre site et bénéficier d’une nouvelle interface graphique épurée et modernisée. Le site se veut également responsive design : il s’adapte à tous types de support (ordinateur fixe, portable, tablette, smartphone…).

 

Une gamme complète de produits accessibles en ligne

Des affiches aux documents reliés, en passant par des tirages de plans, des cartes de visite, des flyers, des copies ou en encore des impressions, vous retrouverez tous nos produits classés selon quatre catégories :

Affiche & Plan : affiches, posters, numérisation, archivage, tirage de plans,…

Carterie & Flyer : carte de visite, flyers, dépliants, faire-part, brochures,…

Copie & Impression : impression tout format, impression libre-service, reproduction de dossiers, reliures et finitions,…

Documents reliés : thèses, mémoires, rapports, reliure notariale, classeurs…

Que vous soyez étudiant, représentant d’une entreprise ou un particulier et que vous souhaitez savoir combien vous coûterait l’impression de vos documents, cliquez sur le bouton « devis en ligne », remplissez le formulaire et notre équipe vous répondra dans les plus brefs délais.

Découvrez nos produits

 

Des services adaptés 100 % en ligne

Notre nouveau site internet vous permet aussi de profiter de services directement accessibles en ligne pour gagner en temps et en productivité.

Connectez-vous à votre Espace Online pour commander, transférer et gérer vos ordres d’impression en ligne auprès de l’agence de votre choix.

Commandez ou publiez vos dossiers d’appel d’offres en accédant à notre Espace Appel d’Offre.

 

Cinq agences docnGO proches de vous

Avec 5 agences réparties à Paris et dans les Yvelines, dont un site de production à Saint-Quentin-en-Yvelines, docnGO mise avant tout sur la proximité et l’écoute pour vous proposer des services sur-mesure.

Retrouvez les coordonnées et les informations pratiques de chacun de nos points de vente sur notre nouveau site internet.

Nos agences

 

Consultez nos actualités

Tenez-vous informé de l’actualité du secteur, de nos opérations commerciales en cours et à venir, et profitez également des précieux conseils des experts docnGO grâce à nos fiches pratiques. Accédez à cette rubrique et découvrez chaque semaine de nouveaux articles.

Lire nos actualités

 

Vous souhaitez partager votre opinion sur notre nouveau site internet, obtenir une information sur un sujet spécifique, ou avoir plus de détails sur nos produits et nos services ? N’hésitez pas à contacter notre équipe.