Presses offset et numérique

Impression offset et impression numérique : quelles différences ?

L’impression offset et l’impression numérique sont deux procédés d’impression régulièrement confondus. Cependant, ces deux techniques sont bien différentes. docnGO, spécialiste de l’impression en Ile-de-France, vous propose de faire la distinction.

 

L’impression offset

L’impression offset, qui signifie « reporter » en anglais, est un procédé apparu à la fin du XIXème siècle, qui a remplacé progressivement la lithographie. Le procédé d’impression est basé sur la répulsion de deux produits antagonistes : l’eau et l’encre grasse. Il implique plusieurs étapes successives de préparation avant l’impression, qui ne se fait pas directement sur le papier, à la différence du procédé numérique.

Une plaque de métal est tout d’abord gravée au moyen d’un outil spécifique appelé CTP (computer to plate), qui va permettre de reporter l’image du document. Cette plaque est ensuite placée dans un compartiment spécifique de la presse à imprimer, qui va reporter à son tour l’image gravée sur le blanchet, un cylindre recouvert d’une feuille de caoutchouc à partir duquel l’encre est transférée sur le papier. L’impression ne se fait donc pas directement sur le papier mais par le biais d’un intermédiaire (le blanchet).

Durant l’impression, le papier va passer généralement dans quatre groupes imprimantes, comportant chacun une couleur de la quadrichromie (jaune, cyan, magenta ou noir), et parfois par un cinquième groupe pour ajouter une couleur pantone ou un vernis supplémentaire. La couleur pantone est une couleur qui va permettre de reproduire parfaitement une couleur d’un logo ou d’une charte graphique par exemple.

L’impression offset est  plus gourmande que l’impression numérique, car elle nécessite d’utiliser au minimum 250 feuilles au format lors d’une opération de mise au point dite de calage. De plus, elle réclame un plus grand nombre d’interventions de la part des opérateurs et un temps de réalisation plus long, ce qui a une incidence évidente sur les coûts.

Pour ces raisons, l’offset est particulièrement recommandée pour imprimer de gros volumes car elle n’offre pas autant de flexibilité que l’impression numérique qui permet de réaliser de faibles tirages grâce à un procédé plus rapide. Le coût à l’unité devient ainsi plus intéressant en offset dès lors que les volumes deviennent importants (de 1.000 à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires).

L’impression offset est par exemple utilisée pour l’impression de timbres, de magazines, de journaux, et pour certains gros volumes de documents de communication : plaquette, dépliant, catalogue, pochette, en-tête de lettre, flyers

 

L’impression numérique

L’impression par procédé numérique désigne la production sur une imprimante de documents mis en forme par traitement informatique.

A la différence de l’offset, l’impression numérique est un procédé plus direct puisqu’il n’y a pas d’étapes intermédiaires: le document est reproduit directement sur le papier grâce à des procédés et des logiciels informatiques adaptés. Les délais d’édition sont ainsi considérablement réduits, ce qui permet d’offrir une grande réactivité à l’égard du client. Il s’agit donc d’un procédé plus souple et plus rapide.

L’impression numérique utilise différentes techniques selon les machines qui sont l’électrographie, la magnétographie, l’ionographie et le jet d’encre. Ces techniques sont différentes dans le processus de fixation de l’encre ou du toner (encre en poudre) sur le papier.

L’impression numérique est à privilégier pour les petits volumes (jusqu’à 500  exemplaires) et est notamment adaptée pour des supports tels que les cartes de visites, les flyers, les dépliants, les faire-part, les affiches, les plans

 

Pour conclure

L’impression offset et l’impression numérique se différencient par des temps de mise en œuvre quasiment immédiats pour la seconde méthode.

En termes de qualité d’impression, les deux rendus sont très proches et permettent une impression finale haute définition. On accorde également à l’impression numérique d’autres avantages tels que la réduction du gâchis du papier et la réduction des déchets chimiques.

En résumé, l’impression numérique est toute indiquée pour les petites quantités (500 exemplaires) à imprimer, tandis que l’impression offset est recommandée pour les tirages de moyens et gros volumes, Dans tous les cas, un professionnel de l’impression tel que docnGO dispose du savoir-faire nécessaire pour choisir le procédé le plus adapté pour optimiser les coûts d’impression en fonction du nombre de feuilles à imprimer.

Vous souhaitez en savoir davantage sur nos prestations en matière d’impression numérique et offset ? Pour toute demande d’information ou de devis, contactez-nous